PETIT LEXIQUE

Les cartes des airs portent souvent des intitulés brillants mais pas toujours dans la logique des terminologies d’aujourd’hui. Voici quelques termes relevés sur les cartels présentés et leur explication.

PICCOLO
L’arrangement «piccolo» reprend dans les dessus, certains trilles ou répétitions de notes aiguës.

ZITHER
Le «Zither» est un accessoire constitué d’un volet métallique supportant un rouleau de papier de soie. A volonté, il est possible de poser le rouleau en question sur les lames de façon à en changer le timbre et donner ainsi l’impression de cordes pincées, pour un effet «cithare».

MANDOLINE
L’effet «mandoline» est constitué par la répétition de (4 à 6) notes, le plus souvent de différentes lames jouant la même note pour éviter les distorsions harmoniques.

ORGANOCLEïDE
C’est une riche extension en densité de l'effet mandoline jusque vers les tons barytons mezzo avec une répétition pouvant aller jusqu’à 9 notes. L’effet veut imiter la note tenue, comme dans l’Orgue.

SUBLIME HARMONIE
Il s’agit de faire jouer la même partition par deux claviers simultanément. Le résultat intéressant vient des légères dissonances induites, ce qui «sublime l’harmonie ». A rapprocher des effets «Céleste» de l’orgue.

PIANO FORTE
Là aussi deux claviers, l’un pour les effets «Piani», l’autre pour les «Forte», accentuations de certaines parties. Il arrive que cet effet soit réalisé par certains facteurs en utilisant des picots de différentes longueurs. Après l’implantation et le frisage d’égalisation des goupilles courtes, le piqueur procédait à l’implantation d’une série de goupilles plus longues, levant les lames plus haut, donc jouant plus fort.

DEUX AIRS AU TOUR
Sur un cylindre de grosse taille, il est possible de noter deux airs sur le même tour, en suivant, tout en conservant une durée acceptable.

DEUX TOURS A L’AIR
Pour se libérer de la contrainte de la durée d’un tour, la notation prévoit le déplacement du limaçon et enchaîne la suite de la pièce musicale sur le deuxième voire le troisième tour.

PLERODIENIQUE
Pour pallier le silence que cause la translation du cylindre lors du changement d’air, une amélioration consiste à créer deux cylindres télescopiques, s’emboîtant en partie médiane, tournant ensemble, mais dont la translation s’effectue chacune son tour, et indépendamment, de façon à ce qu’il ait toujours des picots en faces des lames et qu’il n’y ait pas d’interruption pendant le passage d’un tour à l’autre.

VOIX CELESTES
Dans l’orgue, il s’agit d’un léger vibrato obtenu en faisant  battre les notes de deux jeux de flûtes accordées à l’unisson (Cf. l’effet «Sublime Harmonie» plus haut) ; dans la boîte à musique, c’est un jeu d’anches libres fonctionnant grâce à une soufflerie actionnée par le mécanisme, et commandé par le cylindre ; les notes sont alors des ponts ou agrafes, au lieu de picots. Ce timbre s’additionne alors à celui des lames vibrantes.

 

voir aussi  classement / Biographies / Lexique / Œuvres Lyriques / Compositeurs

 

Accueil    Présentation     Actualités     Archives & résultats de vente   Documents   Biographie

MàJ 13 Décembre 2008

Philippe Crasse - Envoyer un email

Le LUDION - 302 avenue de Fronton - F 31200 TOULOUSE - Tel +33 561 573 722 - Mob +33 607 151 169